autogestion print

 

+ Accueil Base documentaire Notes de lecture L’autogestion anarchiste

L’autogestion anarchiste

Mis en ligne par Christian Vaillant - 4/02/2007

Collectif Fédération anarchiste

Editions du Monde Libertaire, Collection Brochure anarchiste, 2006, 48 pages, 3 euros

Une brochure de 48 pages sur l’autogestion. Sympathique constance des anarchistes dans leur attachement à l’idée autogestionnaire. Un bréviaire pour militant qu’il n’est probablement pas inutile de remettre en circulation sous une forme actualisée. Sauf que, comme tous les opuscules du genre, il ne parle que du passé ou du lointain.

Cela commence par une sorte de long éditorial sur l’actualité de l’autogestion : rapide rappel de l’évolution de l’idée autogestionnaire en France depuis les années 1960, survol mondial des luttes altermondialistes avec les inévitables expériences du Chiapas et de l’Argentine, appel à une réflexion théorique et pratique. Lisible, pas contestable ...et un peu convenu.

Vient ensuite le non moins inévitable chapitre sur l’autogestion dans l’histoire. Ici on commence au moyen-âge, puis la naissance du mouvement anarchiste, les soviets de 1917 à 1921, l’Ukraine de Makhno, l’Espagne de 1936 à 1939, la Yougoslavie des années 1960. Une impression de déjà vu ? Oui, sur ce site c’était pour L’Autogestion, une idée toujours neuve aux éditions Alternatives libertaires. Mais cela aurait pu être à propos de nombreuses brochures précédentes. Ironie une peu facile car il n’est jamais inutile de rappeler les grands ancêtres pour la formation des nouveaux.

Enfin, un chapitre sur une perspective anarchiste de l’autogestion. Les présupposés de base, les conditions et la viabilité del’autogestion selon deux auteurs espagnols. Assez théorique. Sympathique et même pas faux.

L’auteur nous a promis par mél des articles à venir sur l’autogestion dans le Monde libertaire. Espérons qu’ils aborderont les expériences (lieux de travail ou lieux de vie) ici et maintenant. On est toujours un peu surpris de la sorte d’extase qui gagne ceux qui nous annoncent « 200 entreprises récupérées par leurs salariés » en Argentine. C’est très probablement beaucoup moins que le nombre d’entreprises autogérées en France.

Commander la brochure