autogestion print

 

+ Accueil Expériences autogérées Ardelaine : une « coopérative de territoire » en Ardèche

Ardelaine : une « coopérative de territoire » en Ardèche

Mis en ligne par Christian Vaillant - 11/11/2015

Un article de Richard Neuville sur Ardelaine, l’une des structures les plus connues de REPAS (réseau d’échanges et de pratiques alternatives et solidaires), dont nous avons déjà parlé ici.

L’histoire d’Ardelaine commence en 1972 avec, d’une part, la découverte d’une ancienne filature de laine située à Saint-Pierreville, dans le centre de l’Ardèche et, d’autre part, le constat que les producteurs ardéchois ne trouvent plus d’acheteurs pour leur laine qu’ils sont contraints de jeter. Dès lors, une véritable aventure humaine s’engage qui se prolonge encore aujourd’hui. Les promoteurs du projet sont déjà engagés sur un chantier de réhabilitation d’un hameau en ruine à Balazuc dans le sud de l’Ardèche depuis 1970 1. Mais ils prennent conscience que si la restauration du patrimoine est importante, il est nécessaire de créer des activités économiques pour faire revivre le pays. Ils décident alors de créer une coopérative pour revaloriser les laines de pays sur le site de l’ancienne filature.

Lire la suite sur le site autogestion.asso.fr

Lire également : " Ardelaine - Coopération ou autogestion : les mots et les choses "